Le stress et l’apprentissage

Le stress… Un voile qui empêche d’apprendre!

C’est reconnu, le stress peut nous empêcher de faire et de réussir beaucoup de choses. Encore hier, j’ai été témoin d’une grande réalisation d’une enfant de 4e année.

Cette enfant vivait énormément de stress par rapport à l’apprentissage des mathématiques. Depuis la première année, elle éprouvait beaucoup de difficulté. L’an passé, vivant en plus de l’intimidation et n’ayant pas le potentiel de bien expliquer les situations inconfortables vécues à l’école, le stress prenait une place gigantesque. Elle ne se sentait pas comprise et accueillie par les adultes de l’école.

Des maux physiques sont apparus. La démotivation pour se lever le matin pour aller à l’école a commencé. Les parents me racontaient qu’elle avait peur de tout (aller jouer au parc, faire du vélo…). Les chicanes entre amies prenaient trop de place. Et évidemment, elle était de moins en moins disponible pour l’apprentissage des mathématiques!

À la fin août, des rencontres ont débuté pour lui enseigner l’intelligence émotionnelle. Aucune aide en mathématique! Rien! Uniquement optimiser sa capacité à entrer en relation avec son stress, à comprendre comment son cerveau fonctionne, à développer davantage sa perception d’elle-même pour arriver à prendre plus sa place, à voir le beau en elle (elle ne le voyait plus).

Résultat! Après un suivi de 6 semaines et trois semaines de pause par la suite, hier elle me disait avoir eu un 100% dans un examen de mathématique! Elle se sent maintenant très bien face aux examens! Elle me racontait avoir aidé un élève qui était plutôt découragé par l’écriture au propre d’une histoire (elle a en elle la capacité d’empathie pour quelqu’un qui éprouve du stress…). Elle ne vit plus de chicane, car elle exprime ses inconforts au fur et à mesure, calmement, avec les bons mots! Elle se sent alors entendue et accueillie! Elle a plein de bonnes amies et fait de meilleurs choix. Bref, je ressentais tellement de fierté envers cette enfant, si jeune et si sage!

Elle a réussi à enlever le VOILE DU STRESS et a maintenant accès à ses connaissances pour réussir! Je sais bien qu’elle n’aura pas toujours 100% en mathématique. Ce n’est pas nécessaire. Ce qui compte vraiment c’est LA PERCEPTION QU’UN ENFANT A DE LUI-MÊME! Avec cela, on peut aller loin dans la vie!

Photographie rapprochée d'une main tenant un crayon pousse-mine. La personne complète un arbre à calcul dans un cahier d'activités de mathématiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *